Il y en a des choses que j’aime faire dans la vie, mais faire du shopping et dénicher des pièces que j’aime est la seule chose qui arrive réellement à me faire vibrer. Et pour cela, je m’aventure n’importe où : chez l’homme, chez la femme et peut-être même me croiserez-vous un jour dans un rayon enfant, en train de chercher un tee-shirt ou un quelconque accessoire.

dsc02467

Aujourd’hui, j’avais envie d’un look qui soit décontracté, mais tout en restant chic et un minimum original. Je me suis donc attaqué aux rayons femmes. Des coupes asymétriques et des pantalons fit qu’on ne trouve pas souvent chez l’homme dans les grandes enseignes : voilà ce dont j’avais besoin. Et oui messieurs, votre bonheur ne se trouve pas forcément dans les grandes rangées de polos et de tee-shirts tous plus ressemblant les uns que les autres, mais aussi entre les robes et les jupes.

En entrant chez Zara femme, je n’avais pas d’idée précise de ce que je voulais. Marchant au coup de cœur, j’ai décidé d’arpenter les étalages de combinaisons, de vestes fleuries et de crop-tops…

C’est là que je l’ai vu. Ce petit rayon de tee-shirts asymétriques à col cheminée, disponibles en vert sapin et blanc, caché entre les innombrables autres rayons qui, à mes yeux, semblaient maintenant insignifiants.

dsc02492

 

Il s’agit d’un tee-shirt de la gamme Trafaluc, une des dernières inventions de la marque, où les femmes -et quelques hommes ouvert-d’esprit- peuvent dénicher des pièces bien coupées et originales à (très) mini-prix. J’ai donc opté pour… les deux couleurs. À 9,95le tee-shirt, ça valait le coup après tout.

La coupe du tee-shirt est oversizdsc02500e (notez pour ceux qui ne le savent pas, qu’elle taille plus grand que la taille indiquée sur son étiquette. En l’occurrence ici, mon S taille comme
du M voir du L).

Son col est communément appelé « cheminée », un dérivé du col roulé, et est assez évasé ce qui donne un aspect plutôt original à la pièce. Quant aux manches elles sont assez longues pour m’arriver jusqu’au coude, amplifiant cet aspect oversize.

Le tee-shirt est aussi coupé de manière asymétrique (il est plus long devant que derrière).

C’est donc avec ces deux jolis tee-shirts que je suis ressorti de magasin en me posant la question cruciale : « avec quoi vais-je les porter ? ».

Ni une ni deux je fais le tour des magasins du centre-commercial. C’est alors qu’en passant par Promod (oui, encore un boutique pour femmes), j’ai fait la rencontre d’un joli pantalon fitté (mot anglais francisé pour l’occasion, signifiant coupé afin qu’il soit près de la jambe, aussi bien de la cuisse que du mollet) bleu marine, orné de lignes verticales très fines, blanches. J’avais déjà eu le coup de cœur chez Zara (hommes cette fois-ci), mais la différence de prix était flagrante : 49,95€ chez Zara, et seulement 20,96€ chez Promod.

 dsc02552

Sachant que l’automne est maintenant bien installé, et que le froid commence à se faire sentir, j’ai décidé d’agrémenter ce look d’un bombers acheté chez Zara homme il y a deux ans. Vous pouvez bien évidement retrouver des modèles similaires sur Asos et, quand j’y pense, presque de partout à l’heure actuelle.

J’ai opté pour la couleur rose poudré, toujours un bon mix&match avec du blanc et du bleu nuit.

dsc02491

Quant aux chaussures que je porte, ce sont des baskets compensées –mais pas trop- qui viennent de chez Zara (autant préciser cette fois-ci que c’était chez l’homme). Elles sont en velours, tout comme le bombers. 

 dsc02519

Le sac vient lui aussi de chez Zara. (Il va falloir que je le change d’ailleurs, je l’avais acheté en même temps que le bombers et il est très abîmé maintenant, mais je l’aime beaucoup trop ! ).

 dsc02525

 

Voilà pour le rendu final. J’espère que ce look vous a plu. N’hésitez pas à vous abonnez à la newsletter du blog pour en voir plus, ou à me suivre sur mes différents réseaux sociaux.

Si vous n’avez encore jamais sauté le pas de vous habillez chez la femme, j’espère que mon article pourra en faire changer d’avis certains d’entre vous ! Quant aux filles qui lisent ça, n’hésitez pas à reproduire ce look puisque je vous ai tout emprunté, ou presque. 

En attendant de vous représenter un nouveau look,

Bien à vous, toujours,

Nicolas.