Le froid est définitivement de retour. Le temps grisâtre aussi. Et pour ceux qui me suivent depuis longtemps ou me connaissent un minimum, vous êtes forcément au courant : j’en suis RAVI. Les longs manteaux, les vitrines de Noël, les latte noisette caramel de Starbucks, les grosses écharpes… Je crois qu’il ne manque que les bons vieux films de Noël à la télé, et je serai comblé.

Enfin bref, ce temps froid m’a donc donné à réfléchir niveau look. Et quoi de meilleur qu’un bon gros pull col roulé, un manteau long et une énorme écharpe pour se sentir bien au chaud tout en étant confort sans ressembler à un sac ?

Du coup, je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais dans le dernier article je vous parlais d’un pantalon droit acheté chez Promod. J’en avais aussi profité pour acheter un joli pull noir, à col roulé et manches chauve-souris.

dsc04843

J’ai décidé de le prendre en taille L, pour vraiment jouer sur le côté cosy/lazy. (Il existe aussi en gris clair et orange). La coupe des manches donnent un effet oversize , et ce porté me passionnant, je l’ai encore plus poussé pour ce look en blousant le pull dans mon pantalon, ce qui lui donne un effet bouffant et marque tout de suite la taille. Car oui, l’oversize c’est beau mais ça l’est beaucoup moins quand ce n’est pas proportionné… c’est pour cela que j’ai choisi un pantalon fitté, coupe 7/8ème, que j’avais acheté chez Zara homme l’année dernière. Pour le coup, porter un pantalon près du corps contraste bien l’effet bouffant du pull, et ça allonge la jambe donc bon, on ne se plaindra absolument pas.

dsc04828

Pour la coupe 7/8ème, il faudra assumer si il fait vraiment froid… Mais si, comme moi, vous partez sur un gros manteau, vous ne risquez rien du tout. (Juste un petit courant d’air frais au niveau du mollet, haha)

dsc04847

J’avais eu un énorme coup de cœur l’année dernière, encore une fois chez Zara, pour ce manteau long et droit, gris clair, se mariant parfaitement avec le gris presque anthracite du pantalon. Ayant fait un tour chez eux récemment, j’ai pu constater qu’ils en avaient fait une réplique au même prix cette année. Il est assez épais du coup il tient énormément chaud et je vous avoue que je ne le porte jamais vraiment longtemps sous peine de suffocation et/ou d’arrêt cardiaque.

dsc04863

Pour la jouer comfy, je l’ai accessoirisé avec une IMMENSE ÉCHARPE. MA P A S S I O N. Que dis-je ? Mon hommage à Lenny Kravitz en 2014. Vous m’avez surement déjà vu avec sur Instagram ou bien même si vous m’avez croisé dans Lyon en période de grand froid.

img_3514

J’aime beaucoup la porter pendante comme sur les photos. Elle est plus longue que le manteau, et avec le pantalon 7/8ème, et tout ce mélange nous donne un effet assez déstructuré que j’aime énormément et qui est d’ores-et-déjà très présent pour cette saison hiver 2016/2017. Sinon, je la laisse pendre plus longue d’un côté que de l’autre, toujours aussi déstructuré.

img_3512

Pour le sac, je suis parti sur un sac à dos. Il est marron et a quelques reflets noirs en fonction de la lumière. Il coupe assez bien la tenue et enlève le cote un peu trop guindé qu’on aurait pu avoir avec une pochette ou un sac à main en cuir. (bien que ça aurait pu le faire, ce n’est pas le style que je recherchais vraiment, mais rien ne vous empêche de jouer un des deux sacs cités au-dessus). Il vient encore de chez Zara (je vais me ruiner chez eux un jour).

dsc04932

Niveau chaussures, j’ai opté pour des bottines Chelsea en cuir (Eram, hommes).

 dsc04928

Voilà qui nous donne un look comfy et destructuré, sans nous faire ressembler à un sac. Je pense avoir réussi mon pari. Et j’espère que ça vous aura inspiré pour le grand froid qui arrive.

N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux, ça me fait toujours plaisir de vous lire, et encore plus de prendre le temps de vous répondre.

Par ailleurs, merci pour toutes ces visites depuis le début du blog. Et tous ces commentaires, tous plus gentils les uns que les autres, vous êtes géniaux.

 

En attendant le prochain article et vos retours je vous embrasse bien fort et vous serre fort contre moi avec mon écharpe.

Bien à vous, toujours,

Nicolas.